AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 C'est en suspens que l'on attend [pv Ashera]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Xenaeve
avatarMessages : 353
Date d'inscription : 03/06/2010

Feuille de personnage
Âge : 23 ans.
Ce que l'on sait de vous ...:
Allure physique :
MessageSujet: C'est en suspens que l'on attend [pv Ashera]   Sam 24 Juil - 10:54

    Les routes d’Ygrath sont toujours d’un calme plat, le matin. Les démons, pour la grande majorité, festoient la nuit et s’endorment quand les premiers rayons du soleil viennent balayer les excès de la nuit. Au palais, les fêtes étaient les plus bruyantes, les plus épuisantes. On dansait, mangeait et commettait des atrocités sans se soucier de quoi que ce soit qui puisse survenir en dehors du domaine. La princesse ne participait jamais à ces fêtes organisées par son père ou en l’honneur de son père. Elle faisait une brève apparition au début de la soirée, histoire qu’elle ne passe pas pour un être totalement sauvage et dépourvu de savoir vivre. Enfin, de ce que les démons appelaient du savoir vivre. Elle passait quelques minutes avec les autres, recevait les louanges des invités, acceptait quelques baisers posés sur sa main. Mais dès que l’occasion se présentait, elle sortait et filait regagner ses appartements, dans la plus haute tour du château. Là, elle profitait de la certitude que personne ne viendrait la déranger pour lire tout son saoul. Les bruits de la fête lui parvenaient étouffés et elle pouvait s’endormir relativement tôt. Ce qui la laissait fraîche et dispose pour se lever avec l’aube le lendemain matin. Ça n’était visiblement pas le cas de sa garde rapprochée.

    -Je devine que vous avez bu une quantité non négligeable de vin, hier soir. N’est-ce pas, Oron ?

    Oron était le commandant de sa garde rapprochée. Elle l’appréciait bien et tolérait ses excès. Elle ne pouvait le condamner d’être un bon vivant. De plus, lorsqu’il était en sa présence, il se conduisait de façon irréprochable, comme elle le souhaitait. Comme un parfait gentilhomme. Le soldat hocha la tête, tête qu’elle savait douloureuse.

    -Vous savez, vous auriez pu rester au lit.

    -Madame ne quitte pas le palais sans que mon regard ne la suive.


    -Votre regard aurait pu être remplacé par celui d’un de vos hommes. Vous savez, un qui n’aurait pas la tête dans du coton parce qu’il n’était pas invité aux festivités d’hier.

    Oron émit un rire à la tonalité basse et hocha la tête. Xenaeve savait qu’il l’aimait bien. Il la surveillait depuis qu’elle était haute comme trois pommes. Ils avaient une très grande importance l’un pour l’autre. Il tolérait ses extravagances. Elle avait réussi à lui faire comprendre qu’un lever de soleil sur les murs du rempart était une chose magnifique et il ne rechignait plus autant qu’avant à l’accompagner dans des activités aussi étranges.

    -Pouvons-nous sortir de l’enceinte du palais, cher Oron ? J’en ai assez de voir toujours les mêmes choses.

    Il hocha la tête. Cela voulait dire que les temps étaient tranquilles en Ygrath. S’il y avait eu des menaces de guerre civile ou d’agitation entre les citoyens, il n’aurait pas permis qu’elle s’approche à moins de cent mètres des remparts. Et puis à cette heure de la journée, après une fête donnée au palais, s’ils avaient de la chance ils croiseraient tout au plus une vingtaine de personnes.

    Ils en croisèrent cinq seulement avant d’atteindre la porte. Et leurs pas ne les portèrent pas beaucoup plus loin qu’à une centaine de mètres sur le chemin extérieur. Oron perçut une odeur étrangère et arrêta Xenaeve, qui soupira de mécontentement. Elle regarda son garde du corps qui humait l’air et cherchait la source de cette odeur. Xenaeve la sentait aussi. Il ne s’agissait pas d’un démon. Mais au contraire d’Oron, qui faisait son travail avec zèle, elle n’y percevait aucune menace. Le démon s’arrêta devant une tale de buisson et émit un ricanement. Xenaeve s’approcha. Une silhouette endormie était étendue derrière un buisson au rebord de la route.

    -Hmm ... ça n'est qu'un loup
    , grommela Oron.

    Il se détourna de l'animal. Xenaeve, elle, s'approcha un peu pour voir l'animal. Enfermée et protégée comme elle l'était elle ne voyait jamais rien. Des loups, elle n'en avait jamais vu. Elle constata qu'elle les avait bien imaginés, ces bêtes, d'après ce que les romans en disaient. C'était magnifique ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1000years.purforum.com
Ashera
avatarMessages : 56
Date d'inscription : 30/06/2010
Age : 22
Localisation : Dans ton c*l au fond à droite, y'a pas d'ascenseur alors escalade x3

Feuille de personnage
Âge : 156 ans
Ce que l'on sait de vous ...:
Allure physique :
MessageSujet: Re: C'est en suspens que l'on attend [pv Ashera]   Ven 27 Aoû - 12:55

    Boum boum...
    Boum boum...
    Boum boum...
    Boum boum...

    Ce bruit résonnait doucement dans ma tête. Boum boum... Boum boum... Boum boum... Boum boum... qu'es-ce que c'étais ? J'ouvris mes yeux, fixant autour de moi, rien, je me releva et regarda autour de moi... Boum boum... Boum boum... Boum boum... encore ses bruits... Je m'avança doucement en direction de l'archipel Démoniaque d'Ygrath... Boum boum... Boum boum... Sa continuais... De plus en plus intense, je me stoppa... Toujours en loup, devant les portes... Boum boum... Boum boum... Boum boum... J'eu le tournis, je me recula, tête baissé, j'avais mal, que... ? J'avais si mal... Boum boum... Boum boum... Boum !

    "HAHOOOOOOOO !"

    J'hurla et... Le noir, plus rien, je tomba au sol, voyant dérouler tout mes souvenirs... Jusqu'à ce souvenir que j'avais il y a longtemps oublié...

    Un cri... Je l'entendais... Les grognements... Le sang... Des armes... Ce village... Je... Je... Je ne le reconnais plus... Le cri, cette hurlement, une fillette, elle pleurait, je la voyais, j'étais devant elle... Un village brulait, le noir, que du noir, des flammes, du sang partout, des soldats mort, que c'étais t'il donc passé ? Je ne s'avais pas, et je marchais et la je la vit, cette fille, assise contre le mur, tremblant d'agonie, ses cries, plus persistant, ma tête me fit mal, je n'en pouvais plus, puis un autre son sortit, mais pas de la bouche de la fillette...

    "Ferme la sale gosse !"

    Criais-je en donnant un violant coup de griffe dans la gorge de la petite, mon âge, très jeune... Un soulagement de ne plus l'entendre, je me tourna en me fixant, souriant sadiquement...

    Le rêve se brouilla et je n'entendis plus rien...

    Soudain, une voix semblèrent sortir du monde noir, une voix mécontent, un bruit sortant du plus profond silence, une voix assez grave, et deux odeur, deux odeurs que pendant le temps que j'avais passé chez les démon celle ci y parvenait, ainsi je sentais la longue odeur parcourir mes narines, luttant de cette fatigue, ouvrant faiblement et avec peine mes perles rubis, apercevant d'un flou deux silhouettes, voulant alors les voir, et savoir... Qui suis-je déjà ? Je ne m'en rappel plus... Forçant sur mes pattes avant pour relever mon haut de corps animal, un corps dont la fourrure est rousse, relevant ensuite le bas, avec mal, qu'étais-je ? Je l'ignore... Cette vue flou disparu progressivement, venant me faire apercevoir un homme, enfin, un démon, dont le physique mettais intriguant, puis mon visage se tourna vers la seconde personne, une odeur fine et délicate, un regard doux et fasciné, mais par quoi ? Le démon semblais avoir déjà vu quelque chose comme moi, mais cette femme, non, pas à son expression. Je me rabaissa, baillant, réveille lourd, ettirant mes muscles animal, puis fixa le démon non loin de la douce femme, gardant un air sur, je me mit en chasse, grondant face à cette homme, rabaissant mes oreilles en arrière, signe d'hostilité... Cependant après avoir fixé ce démon un moment, je m'assis, haletant tel un chien, en fixant la démone à la beauté incomparable.

[Court ><]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xenaeve
avatarMessages : 353
Date d'inscription : 03/06/2010

Feuille de personnage
Âge : 23 ans.
Ce que l'on sait de vous ...:
Allure physique :
MessageSujet: Re: C'est en suspens que l'on attend [pv Ashera]   Sam 11 Sep - 12:02

[court pas grave, court me convient le matin]

    La jeune princesse regardait l’animal avec une fascination d’enfant. Souvent, dans les histoires, les loups étaient dangereux. Mais parfois encore, ils étaient la clé de la résolution d’une énigme. Quoi qu’ils soient, ils étaient porteurs d’un mystère, d’une énergie particulière. Dans la réalité, certains disaient que les loups étaient des yeux du Ténébreux. Mais si on écoutait les racontars des villageois, tous les animaux devenaient des espions du mal. Tous les animaux noirs. Xenaeve n’était pas superstitieuse. Les seuls animaux qui ne lui inspiraient pas confiance étaient les corbeaux – de sombres présages – et les rats, malpropres et porteurs de maux. Elle se demanda si Oron était superstitieux. Elle vient pour le lui demander, mais un mouvement attire son attention. C’est l’animal. Il est réveillé. Elle tourna la tête vers Oron. Celui-ci surveille les alentours. Puis Oron se retourna, et l’animal adopta une attitude méfiante, voire menaçante. Son garde du corps semblait moins apprécier la bête maintenant que celle-ci était réveillée. Elle le vit empoigner le manche de son épée qui pendait à sa ceinture mais elle éclata d’un doux rire cristallin, qui fit cesser les grondements du loup comme ceux du démon. Le loup s’assit, haletant, et fixa la princesse.

    -Oron, s’il-vous-plait, dit-elle de sa voix si douce. Calmez-vous. Vous voyez bien que c’est vous qui l’agitez ainsi.

    Le démon grommela quelque chose entre ses dents et lâcha son arme, la laissant, à contrecœur, dans son fourreau. Il marmonna quelque chose à propos de ces satanées princesses imprudentes et de ce qu’on ferait de ses ailes à lui s’il revenait au château annoncer qu’il avait failli à sa tâche et que la princesse Xenaeve avait péri sous l’attaque d’un vulgaire animal.

    -Je ne crois pas qu’il ait l’intention de me sauter à la gorge. Regardez-le ? Est-ce là l’expression qu’un animal adopte devant une proie ? J’en doute.

    Oron grommela à nouveau mais consentit à s’éloigner de quelques pas, affirmant qu’il allait surveiller la route, mais elle savait très bien que du coin de l’œil, c’était elle et cet animal qu’il surveillait. Elle eut à nouveau ce petit rire en le regardant, mais plus bas, comme pour elle-même. Oron était un démon bourru mais tellement attachant quand on prenait le temps de le connaître et qu’on se donnait comme mission de lui arracher au moins un sourire ou un rire par jour. Elle ramena son regard sur le loup, admira son pelage qui luisait sous les rayons naissants du soleil.

    -Tu sais que ça n’est pas prudent pour toi de fureter auprès de la ville ? N’importe qui pourrait te prendre en chasse et te faire la peau, ce qui serait bien dommage.

    En effet, cette peau était magnifique. N’importe quelle démone voudrait s’en faire une étole, ou alors n’importe qui songerait à installer cette tête élégante sur son mur, au-dessus de l’âtre. Elle s’approcha d’un pas. Elle entendit Oron toussoter avec bruit – et très peu de naturel – mais elle l’ignora, tendant la main pour effleurer ce pelage roux … et tellement doux, constata-t-elle en posant sa main sur cette belle tête large.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1000years.purforum.com
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: C'est en suspens que l'on attend [pv Ashera]   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est en suspens que l'on attend [pv Ashera]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Same old melody :: •|Archipelle Démoniaque d'Ygrath| :: La place publique-