AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hope Mills

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Xenaeve
avatarMessages : 353
Date d'inscription : 03/06/2010

Feuille de personnage
Âge : 23 ans.
Ce que l'on sait de vous ...:
Allure physique :
MessageSujet: Hope Mills   Mar 22 Juin - 10:54





HOPE MILLS DON’T STOP BELIEVIN’



Octobre 2007



    La vie est courte. Maintenant, je comprends vraiment ce que ça signifie. Mon heure a sonné. J’ai 21 ans et je vais mourir. Depuis hier soir, je les vois tous défilés à mes cotés dans cette chambre d’hôpital. Je croise la souffrance et l’inquiétude sur chacun de leurs traits. Chacun l’exprime différemment et pourtant, je les perçois. Ils sont ma vie. A une période de mon existence, ils m’ont tous montré leur force et/ou leurs faiblesses. Je pourrais rester des heures à vous parler d’eux. De cette famille que j’ai crée. Des folies que j’ai pu faire avec certains d’entre eux. D’un couple que je suis parvenu à former. Des secrets que je détiens sur certains d’entre eux. Ou comme lorsque je croise le regard de mon frère, de nos coups de gueules mémorables. Mais part dessus tout, je sais que je peux compter sur eux à n’importe quel moments. Ils sont mes amis, mon frère, ma meilleure ami, mon mari. A nous huit, nous ne sommes pas de simples habitants d’une petite ville de Caroline du Nord, nous sommes la bande la plus unit de la ville. Je m’appelle Lynn Tanner Trump et demain je vais rendre mon dernier souffle.

    Lynn Tanner Trump, 21 ans






Mai 2009



    Je leurs en veux. A Tanner, à Lynn, à mon père, à ma mère. Ils sont tous partis. A croire que je suis maudite ou que les gens ne doivent que traverser mon existence. Je suis en colère contre eux. J’ai mal. Jamais je n’aurais pensé que la souffrance aurait pu me bouffer ainsi. Ma mère est porte quand j’étais gamine. Je n’ai pas trop de souvenir d’elle. Mon père m’en a longuement raconté, c’est ce qui fait que je n’ai pas oublié. Noam m’a apprit à me reposer sur quelqu’un. Je n’aurais jamais imaginé que ça serait lui. Lynn m’a apprit à m’évader. Ma meilleure amie, celle qui n’a pas peur de faire des folies, ni des conséquences. Tous ont finit par me quitter. Quelques semaines après la mort de Lynn, Noam est partit. Sans explication. Il est juste partit. Surement que sa souffrance était trop intolérable. Après tout, il venait de perdre gros également. Lynn était sa sœur. Et on ne pouvait nier que derrière leur coups de gueule, ils s’aimaient comme dans une fratrie. Seulement aujourd’hui, j’avais pensé que je m’en sortirais. J’enfile ce masque. Je dis à tout le monde que tout va bien. Avec les réticents, j’accentue d’un sourire factice et le tour est joué. Je ne suis pas fière de moi. J’ai choisi la facilité. Seulement tout aurait été si simple si au lieu de prendre la fuite, Noam avait jugé bon de me parler. A ce jour, nous serions certainement une famille qui fêterait l’anniversaire de notre fille. Hélas, je n’avais pas le courage ou la force de l’élever seule. Alors j’ai pris la seule, déchirante et irrévocable décision. Je l’ai confié à l’assistance. J’ai laissé mon bébé à une famille. Une famille que j’ai choisi. Des personnes d’ici. Une famille qui voulait un bébé. Elle est en bonne santé. Chaque jour je peux l’apercevoir dans le parc. Elle s’appelle Noaly, c’est ma fille et celle de Noam Tanner. Il n’a même pas eu le temps d’apprendre qu’il a un bébé. Et aujourd’hui, je ne sais pas si je le lui confierais. Du moins, si un jour je venais à le revoir. Ma vie prend fin également. On m’a découvert un cancer. Bientôt je rejoindrais Lynn. Et bientôt, elle entendra parler de mes nouvelles.

    Charly Evans, 23 ans







Novembre 2009


    J’aurais du le savoir. Ma vie n’est qu’un enchainement de secrets. Toute ma vie, j’ai cru être le simple frère de Lynn. J’étais naïf. Je n’ai jamais été son frère. Enfin si. Officiellement, je suis bien Noam Tanner. Mais à l’origine, mon nom de famille est différent. Vous avez bien comprit. J’ai été adopté. Et ça, je l’ai apprit lors de la mort de ma sœur. Incompatibilité de moelle osseuse et sanguine. C’est dingue comme un détail suffit à changer toute une vie. Depuis ce jour là, je n’ai plus adressé un seul mot aux Tanner. Depuis la mort de ma sœur, j’ai pris conscience que cette vie n’était que pure mensonge. Dans mon existence, je ne savais plus à quoi me fier. Aujourd’hui encore j’ai beaucoup de doutes et de lacunes. J’ai quitté Charly, puis cette ville. J’ai longtemps errer dans les environs. Cherchant des réponses à mes questions mais la souffrance devenait mon lot quotidien. Pour la faire taire, rien de mieux que l’alcool. Chaque jour c’était plus. Chaque jour j’en avais besoin. Pour oublier mais également pour faire taire les apparitions de mon subconscient. Lynn et Charly me poursuivait. Je les entendait. Chacune à leur tour, elles venaient pour me raisonner. Alors je m’enfonçais encore plus. C’était la seule chose que je me sentais capable de réussir. Jusqu’à cette lettre. Léanne Lewis. La première fois, j’ai cru à une mauvaise blague. Une photo accompagnait cette lettre. Depuis cet instant, je ne sais que penser de cette histoire. Lynn n’était pas vraiment ma sœur mais elle avait une sœur jumelle, Léanne, qui malade bébé a été abandonnée par les Tanner. Magnifique hein ? Et vous avez pas encore tout vu. Ces dernières semaines, je me suis mis en tête de comprendre tout ce qui s’était produit. C’est ainsi que de part mes recherches, j’ai constitué un dossier. J’ai désormais connaissance de l’identité de ma famille biologique. Et pire, j’ai découvert que j’avais également des frères, sœurs et un demi frère. La vie est étrange. Je reviens à Hope Mills pour faire la lumière sur toute cette histoire et ça m’inquiète. Car je sais que les gens d’ici ont une mémoire. Ils n’ont pas oublié mon départ. Les chances que je sois un jour pardonné sont proches de néant et pourtant, je veux y croire. Je suis sur qu’il y a un espoir. Que l’amour est toujours là, à m’attendre. Mais elle, m’aura-t-elle attendu ?

    Noam Tanner, 24 ans




Mars 2010


    Une bourgade. Voilà ou toute cette histoire m’a amené. Je le regarde et j’ai envie de lui mettre une baigne. Qu’est ce qui m’a prit ? Suivre Austin est la chose la plus stupide en soit. Il se croit supérieur, bon musicien, intelligent et d’avoir du succès auprès des filles. Ce type a sérieusement une case. Chaque jours, je me retiens de lui en coller une. J’ai horreur de la vie de groupe. J’adore la musique. J’aime la scène. Mais trainer avec des personnes avec qui je n’ai rien en commun, ça ne me ressemble pas. La solitude est mon amie. Nous sommes fait pour être ensemble et lorsque je m’ennuie, je vais dans un bar draguer une fille. Mignon comme je suis, ça n’est pas bien dur. Surtout que mon coté décalée et mauvais garçon, les attire comme des mouches. Je ne fais pas d’efforts non plus. Elles savent toutes à quoi s’attendre avec moi. Les engagements, ça n’est pas mon rayon. A vrai dire, il suffit de me regarder pour le savoir. Très jeune j’ai arrêté de vouloir me faire aimer. La mort de mes parents alors que j’étais qu’un gosse m’a marqué à jamais. Depuis je roule ma bosse, j’enchaine les petits boulot lorsque c’est nécessaire. Je fais également dans l’illégale et c’est un coup de chance miraculeux que ça n’est pas atterrit sur mon casier. Je m’en tire plutôt bien. Sauf pour les semaines à venir. J’entends des chuchotements sur mon passages. Des femmes se retournes mais ce qui me tracasse c’est qu’elles ont toutes un prénom à la bouche, Noam. Je ne sais pas qui sais mais tous me dévisage comme s’ils avaient vu un fantôme. Et voilà. Cette blonde qui me tient le crachoir en m’appelant Noam. Elle est shooté ? ça serait pas une surprise à vrai dire. Je la regarde avec cette lueur intense et sombre et lui demande ce qu’elle a prit. Je ne sais pas comment je vais résister dans cette ville. Toujours est il que ça ne vas pas être de la tarte. Une fois de plus j’entends se prénom. Je ne me retourne pas, attrape ma bière et file dans les loge. Je monte sur scène dans une heure. Pendant ce temps, au moins, on me fichera la paix.

    N. Blake Rivers, 24 ans





      La vie est faite de mystères, de connexions, de rapports plus ou moins conflictuels mais surtout de décision. Certaines sont prises dans de mauvaises circonstance. Certaines personnes devraient écouter les conseils donnés un peu partout dans les médias mais également sur internet ou dans les livres. Généralement, c’est issues d’expériences passées. Aujourd’hui, des familles décomposées essayent de retracer la vérité. Pas toujours évident lorsque les traces sont effacés depuis autant d’années. Ces témoignages en disent long sur chacun d’entre eux. Ils sont tous connectés les uns aux autres. Ils font tous partie de cette même famille. Seulement certains ignore encore leur véritable filliation. Certain vont devoir ouvrir les yeux, alors que d’autres répandent la vérité. Mais parfois, la surprise n’est celle que l’on attend, ni à l’endroit que imagine. Parfois, il suffit d’un détail pour que tout change. Car il ne s’agit plus d’une vie. De leur vie. Mais de vos vies. Et pour ça, il n’y a qu’une chose à faire, venez la vivre à Hope Mills.





©️ SYDNEY
ICON FROM LJ


Hope Mills, c’est :
  • Le niveau exige QUINZE lignes minimum
  • Des posts vacants qui nous rappelle une adolescence dorée ou non.
  • Des tas d’avatars de disponibles.
  • Une entente conviviale grâce à deux admins qui se prennent pas la tête. xD
  • Un RP qui ne disparait pas au bout de quelques semaines comme la plupart.


Alors n’hésitez plus ! Venez les gens ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1000years.purforum.com
 

Hope Mills

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Same old melody :: •|Avant tout| :: Floodons entre nous :: Partenariat :: Fiches des partenaires-