AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Notre fiche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Xenaeve
avatarMessages : 353
Date d'inscription : 03/06/2010

Feuille de personnage
Âge : 23 ans.
Ce que l'on sait de vous ...:
Allure physique :
MessageSujet: Notre fiche   Ven 4 Juin - 21:37

Same old Melody
For over a thousand years
RPG Fantasy
http://1000years.purforum.com



    Écoutez-le vent…N’entendez-vous pas le faible chant d’un esprit fou, n’entendez-vous pas les paroles insensées, froides et sanglantes qui résonnent dans vos oreilles ? Ne percevez-vous pas la respiration rauque de cet esprit torturé par ses chaînes. Oui, si vous portez l’oreille assez loin, vous capterez les vibrations de Khayal, l’esprit tourmenté par mille ans d’isolement et de captivité dans la cavité la plus creuse et humide du Mont Dragon, là-bas très loin.

    Khayal était tout d’abord une Divinité Supérieure peu commode et peu sympathique qui s’occupait de l’au-delà et d’assurer le voyage des âmes perdues vers le paradis des morts. Seulement, il aspirait à bien plus que de guider les défunts, c’est pourquoi il fit des demandes au Dieu Asarim. Toutefois, la réponse fut négative et Khayal rebroussa chemin, mécontent de ce refus si catégorique. Alors, à la suite de cet entretient désastreux, Khayal se montrait irritable sur certains sujets et, un jour, se disputa avec l’une des Divinités Intermédiaires, qu’il élimina sur le coup de la fureur. Oh oui, Khayal possédait un très grand défaut : la colère. Une colère bouillonnait en lui depuis son premier souffle. Une colère terrible qui fit trembler les terres et les eaux !

    Khayal se surprit à détenir plus de force qu’auparavant et oh miracle ! cela coïncidait avec la mort de la Déesse assassinée. Malheureusement pour lui, Asarirm découvrit la disparition de la victime et jugea Khayal; celui-ci ne devait plus lever la main sur qui que ce soit. Alors, faisant bonne figure, le Dieu des Ténèbres acquiesça, un pâle sourire sur la commissure des lèvres. Puis, il se livra à de monstrueux meurtres sanglants où il se régalait de la puissance de ses victimes qu’il aspirait comme l’on aspire l’air. Peu à peu, Khayal devint maléfique et cruel, sadique et vil et tout particulièrement puissant jusqu’au point où tous les peuples, toutes les déités et tous les mondes le craignaient et tremblaient au seul son de ses pas. Que dites-vous ? Ah, ah ! Voilà une bien bonne question ! Vous désirez savoir si un individu quelconque s’est opposé à la domination de ce Dieu si mauvais ? Eh bien, des millions d’hommes sont morts en l’affrontant. Vous ne pouvez pas imaginer, ne serait-ce un instant, ces champs de bataille recouvert de plusieurs couches de cadavres sanguinolents et noircis par les flammes. Puis, cette odeur de chair carbonisée et cet arôme putride que laissent les Démons sur leur sillage. Et enfin, cette montagne de morts désarticulés qui s’amoncellent tout autour du Dieu des Morts. Et si, par hasard, vous étiez encore vivant et que vous levez vos yeux hébétés et troublés vers les cieux, vous distingueriez une nuée de corbeaux, de charognes et de vautours qui survolent ces champs désolés et regorgés de sang, fixant les carcasses fumantes d’un œil avide. Et puis, si vous observez le sol, vous constaterez la présence de multiples ruisseaux de couleur carmin tant les cadavres sont vides de leur essence. Alors, du coin de l’œil, vous remarquez les autres survivants qui s’étendront bientôt aux côtés de leurs frères d’arme, car Khayal ne laissait jamais de survivants derrière lui excepté ou un deux hommes pour que ceux-ci puissent raconter les détails morbides et effroyables aux autres contrées. Alors imaginez le nombre de veuves éplorées qui hurlaient de douleur dans les rues des cités, combien d’enfants égarés et orphelins erraient dans les cités, combien d’hommes sont morts pour une juste cause !

    Le monde connut plusieurs guerres avant que Khayal ne soit fait prisonnier par Asarirm. Chaque meurtre lui apportait davantage de pouvoirs, alors il se croyait invincible. Mais la ruse eut raison de lui. Asarirm et les Divinités restantes firent un pacte avec les Dragons, ces bêtes majestueuses et immortelles, afin qu’ils les aident à capturer et à enfermer Khayal dans les profondeurs les plus infectes du Mont Dragon. Alors, Khayal, grâce au rassemblement des quatorze Divinités, d’une centaine de magiciens doués et de Dragons, fut ligoté et confiné dans une petite grotte inaccessible à tous. Alors, ce lieu, son donjon, fut scellé par douze sceaux imposés dans le cœur de douze Dragons, les plus anciens et les plus puissants. Et ces douze Dragons fuirent toute forme de civilisation et se défièrent de toutes les races par crainte qu’on ne veuille les éliminer pour briser les sceaux. Depuis mille ans, des troupes sont à la recherche de ces sceaux, mais seulement trois furent détruits. À la suite de ces trois pertes dramatiques, les Dragons décidèrent de transmettre leurs sceaux à l’une de leurs progénitures si jamais ils succombaient, plus précisément à leur premier enfant et ce sceau peut s’hériter de génération en génération. Cela vous fascine, n’est-ce pas ? Je dois avouer que moi aussi. Si j’ai déjà eu la chance de côtoyer des Dragons ? Oui, j’entretiens d’excellentes relations avec eux.

    Ainsi donc, des milliers d'années s’écoulent depuis ce glorieux évènement qu’est l’enfermement de Khayal, seulement, depuis les trois sceaux anéantis, la prison faiblit. Les Démons s’agitent de plus en plus, les créatures des Ténèbres parcourent de plus en plus les territoires, des conflits éclatent aux quatre coins du Ghealdan, la famine et les maladies se propagent aussi vite que les guerres et la pauvreté. Les fidèles du Dieu Maudit s’activent dans les rangs ennemis, des disparitions sont notées, des cadavres sont retrouvés, les Divinités, là-haut, s’inquiètent car Khayal se réveille de son long sommeil et dans les vents, chacun peut entendre le son lointain de ses chants poursuivant une mélodie sinistre et macabre annonçant la Dernière Bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1000years.purforum.com
Xenaeve
avatarMessages : 353
Date d'inscription : 03/06/2010

Feuille de personnage
Âge : 23 ans.
Ce que l'on sait de vous ...:
Allure physique :
MessageSujet: Re: Notre fiche   Jeu 10 Juin - 9:07

Code:
[size=20][center][font=Impact]Same old Melody[/font][/size]
[font=Georgia][size=14]For over a thousand years[/size][/font]
[size=12]RPG Fantasy
http://1000years.purforum.com[/size]

[url=http://1000years.purforum.com][IMG]http://i45.tinypic.com/33m5slg.jpg[/IMG][/url][/center]

[list][font=Comic][size=13][justify]Écoutez-le vent…N’entendez-vous pas le faible chant d’un esprit fou, n’entendez-vous pas les paroles insensées, froides et sanglantes qui résonnent dans vos oreilles ? Ne percevez-vous pas la respiration rauque de cet esprit torturé par ses chaînes. Oui, si vous portez l’oreille assez loin, vous capterez les vibrations de Khayal, l’esprit tourmenté par mille ans d’isolement et de captivité dans la cavité la plus creuse et humide du Mont Dragon, là-bas très loin.

Khayal était tout d’abord une Divinité Supérieure peu commode et peu sympathique qui s’occupait de l’au-delà et d’assurer le voyage des âmes perdues vers le paradis des morts. Seulement, il aspirait à bien plus que de guider les défunts, c’est pourquoi il fit des demandes au Dieu Asarim. Toutefois, la réponse fut négative et Khayal rebroussa chemin, mécontent de ce refus si catégorique. Alors, à la suite de cet entretient désastreux, Khayal se montrait irritable sur certains sujets et, un jour, se disputa avec l’une des Divinités Intermédiaires, qu’il élimina sur le coup de la fureur. Oh oui, Khayal possédait un très grand défaut : la colère. Une colère bouillonnait en lui depuis son premier souffle. Une colère terrible qui fit trembler les terres et les eaux !

Khayal se surprit à détenir plus de force qu’auparavant et oh miracle ! cela coïncidait avec la mort de la Déesse assassinée. Malheureusement pour lui, Asarirm découvrit la disparition de la victime et jugea Khayal; celui-ci ne devait plus lever la main sur qui que ce soit. Alors, faisant bonne figure, le Dieu des Ténèbres acquiesça, un pâle sourire sur la commissure des lèvres. Puis, il se livra à de monstrueux meurtres sanglants où il se régalait de la puissance de ses victimes qu’il aspirait comme l’on aspire l’air. Peu à peu, Khayal devint maléfique et cruel, sadique et vil et tout particulièrement puissant jusqu’au point où tous les peuples, toutes les déités et tous les mondes le craignaient et tremblaient au seul son de ses pas. Que dites-vous ? Ah, ah ! Voilà une bien bonne question ! Vous désirez savoir si un individu quelconque s’est opposé à la domination de ce Dieu si mauvais ? Eh bien, des millions d’hommes sont morts en l’affrontant. Vous ne pouvez pas imaginer, ne serait-ce un instant, ces champs de bataille recouvert de plusieurs couches de cadavres sanguinolents et noircis par les flammes. Puis, cette odeur de chair carbonisée et cet arôme putride que laissent les Démons sur leur sillage. Et enfin, cette montagne de morts désarticulés qui s’amoncellent tout autour du Dieu des Morts. Et si, par hasard, vous étiez encore vivant et que vous levez vos yeux hébétés et troublés vers les cieux, vous distingueriez une nuée de corbeaux, de charognes et de vautours qui survolent ces champs désolés et regorgés de sang, fixant les carcasses fumantes d’un œil avide. Et puis, si vous observez le sol, vous constaterez la présence de multiples ruisseaux de couleur carmin tant les cadavres sont vides de leur essence. Alors, du coin de l’œil, vous remarquez les autres survivants qui s’étendront bientôt aux côtés de leurs frères d’arme, car Khayal ne laissait jamais de survivants derrière lui excepté ou un deux hommes pour que ceux-ci puissent raconter les détails morbides et effroyables aux autres contrées. Alors imaginez le nombre de veuves éplorées qui hurlaient de douleur dans les rues des cités, combien d’enfants égarés et orphelins erraient dans les cités, combien d’hommes sont morts pour une juste cause !

Le monde connut plusieurs guerres avant que Khayal ne soit fait prisonnier par Asarirm. Chaque meurtre lui apportait davantage de pouvoirs, alors il se croyait invincible. Mais la ruse eut raison de lui. Asarirm et les Divinités restantes firent un pacte avec les Dragons, ces bêtes majestueuses et immortelles, afin qu’ils les aident à capturer et à enfermer Khayal dans les profondeurs les plus infectes du Mont Dragon. Alors, Khayal, grâce au rassemblement des quatorze Divinités, d’une centaine de magiciens doués et de Dragons, fut ligoté et confiné dans une petite grotte inaccessible à tous. Alors, ce lieu, son donjon, fut scellé par douze sceaux imposés dans le cœur de douze Dragons, les plus anciens et les plus puissants. Et ces douze Dragons fuirent toute forme de civilisation et se défièrent de toutes les races par crainte qu’on ne veuille les éliminer pour briser les sceaux. Depuis mille ans, des troupes sont à la recherche de ces sceaux, mais seulement trois furent détruits. À la suite de ces trois pertes dramatiques, les Dragons décidèrent de transmettre leurs sceaux à l’une de leurs progénitures si jamais ils succombaient, plus précisément à leur premier enfant et ce sceau peut s’hériter de génération en génération. Cela vous fascine, n’est-ce pas ? Je dois avouer que moi aussi. Si j’ai déjà eu la chance de côtoyer des Dragons ? Oui, j’entretiens d’excellentes relations avec eux.

Ainsi donc, des milliers d'années s’écoulent depuis ce glorieux évènement qu’est l’enfermement de Khayal, seulement, depuis les trois sceaux anéantis, la prison faiblit. Les Démons s’agitent de plus en plus, les créatures des Ténèbres parcourent de plus en plus les territoires, des conflits éclatent aux quatre coins du Ghealdan, la famine et les maladies se propagent aussi vite que les guerres et la pauvreté. Les fidèles du Dieu Maudit s’activent dans les rangs ennemis, des disparitions sont notées, des cadavres sont retrouvés, les Divinités, là-haut, s’inquiètent car Khayal se réveille de son long sommeil et dans les vents, chacun peut entendre le son lointain de ses chants poursuivant une mélodie sinistre et macabre annonçant la Dernière Bataille.[/justify][/size][/font][/list]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1000years.purforum.com
 

Notre fiche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Same old melody :: •|Avant tout| :: Floodons entre nous :: Partenariat-